top

Juste un début de rp pseudo-futuriste

 
Post new topic   Reply to topic    Entre-Nous Forum Index -> Bric-à-Brac -> RP Délire
Author Message
Invader Dante


Offline

Joined: 05 Nov 2007
Posts: 56
Localisation: Immeuble de la CHAANK, avec Jack Dante
Féminin

PostPosted: Thu 8 Nov - 20:23 (2007)    Post subject: Juste un début de rp pseudo-futuriste Reply with quote

Donc… Nous sommes ici dans un futur proche. En 2015. Ou peut-être en 2010, tout simplement. Enfin, peu importe. Quoi qu’un en dise, le monde n’a pas bien changé… L’humanité n’a pas subit de descende aux enfers mais la Terre n’est pas devenue un endroit paradisiaque pour autant. Ceci dit… Nul ne peut nier que l’industrie militaire a fait un grand bond en avant. Nul ne peut se le cacher, des guerres menacent et, pour cela, il est nécessaire de financer plus que jamais les industries fabriquant des armes. C’est dans la plus grande d’entre toutes ces industries que se passer ce rp. Le nom de cette compagnie? La CHAANK Armements Industries… ou tout simplement la CHAANK, si vous préférez. Leur but est, bien entendu, de créer les armes les plus puissantes d’entres toutes et, jusqu’ici, ils y sont parvenus terriblement bien.

Donc… La CHAANK : grande entreprise menant des recherches et construisant des armes dans le but de protéger les pays contre leurs ennemis? C’est un but qui ne semble pas mauvais, à priori… Mais tout n’est pas si simple. Car ces derniers temps, en fait, on murmure des choses… Il semblerait que certains des grands dirigeants de l’entreprise soient corrompus. Que la sécurité est élevée mais que cela ne suffise pas toujours tout à fait. Que certains employés, bien qu’ils soient tous hautement qualifiés, ne soient pas nécessairement des gens à la santé mentale très stable… D'autres disent que les dirigeants ne seraient peut-être pas tout à fait corrompus, mais plutôt effrayé, par quelqu'un, ou quelque chose qui aurait le contrôle sur eux... Oh, mais ce ne sont que des rumeurs. Allez savoir jusqu’à quel point c’est vrai! Vous savez comment sont les foules, les rumeurs courent vite mais se déforment parfois à la longue…


*******
La journée s’achevait déjà, à l’extérieur le soleil commençait à se coucher. C’était l’automne et, en campagne la soirée aurait certainement eu quelque chose d’un peu magique. Ceci dit, grâce à l’éclat doré des derniers rayons de lumière, même la grande ville dominée par l’immeuble de la CHAANK semblait presque avoir quelque chose d’un peu féérique. Bien entendu, les routes étaient encore parfois bouchées par la circulation mais, malgré tout c’était une atmosphère de calme qui régnait partout. Calme et apaisement à l’idée que dès le lendemain ce serait vendredi, dernière journée de travail de la semaine. Que dès le lendemain soir il n’y aurait plus aucun énervement, aucune pression à avoir. La température était étrangement douce pour ce temps de l’année, si bien que, sur les balcons de quelques immeubles, quelques personnes qui se trouvaient déjà chez elles pointèrent leur nez dehors pour profiter des derniers instants de chaleur.

Mais cela, Jack Dante n’en savait rien. Il n’était pas sorti dehors de toute la journée et n’avait aucune intention de le faire. Après tout, pourquoi perdre son temps ainsi? Il était bien à l’intérieur, dans le sous-sol qui lui servait à la fois de lieu de travail et de résidence, tout au fond de l’immeuble de la CHAANK. Il lui était bien inutile de sortir alors qu’il avait tout ce qu’il pouvait souhaiter ici, chez lui… et puis de toute façon il n’aimait pas sortir. Trop de gens, trop d’idiots… Et puis, quelle importance la question « quel jour sommes-nous? » aurait-elle pu bien avoir pour lui? Jack Dante faisait ce qu’il voulait de ses journées, peu importait le jour de la semaine. Ce qui tombait bien, c’était que son passe-temps favori, la création d’armes de guerre, était en plein ce que lui demandaient ses patrons. Patrons qui, toutefois, semblaient peut-être un peu mal à l’aise ces derniers temps. Surtout depuis qu’il leur avait parlé de son dernier projet. Mais ce n’était pas grave. Si jamais tout se mettait à aller mal, il saurait quoi faire. En tant que créateur d’armes, il n’avait rien à craindre après tout, pas vrai? Personne n’allait l’empêcher de faire ce qu’il voulait…

Jetant un bref regard circulaire autour de son bureau, Jack bâilla puis s’étira en poussant un faible grognement de satisfaction. Il n’avait aucune idée de l’heure ni de la journée… Toutefois son horloge interne lui disait qu’il avait bien assez travaillé pour aujourd’hui. Son horloge interne le lui disait… et le bruit presque totalement absent dans les pièces d’à côté lui confirma que, comme d’habitude, son intuition ne lui mentait pas. Assis sur une vieille chaise usée, les pieds posés sur le bureau encombré par des piles de feuilles, des revues et de vieux jouets pour enfant qui se trouvait devant lui, il tenait entre ses mains un carnet à dessins et un crayon, griffonnant distraitement et notant quelques idées qui lui venaient en tête tout en écoutant un film sur l’une des nombreuses télévisions qui se trouvaient dans la pièce. Un film sans grand intérêt à vrai dire, une histoire de science-fiction ennuyeuse à mourir qu’il avait déjà vue auparavant. Ennuyé, Jack déposa son carnet sur l’un des piles de feuilles puis se leva en bâillant à nouveau. Tout compte fait, il commençait à avoir un peu faim. C’était peut-être l’heure du souper. Ou peut-être pas. Mais ce n’était pas important…

Se dirigeant d’un pas traînant vers les étagères métalliques qui étaient fixée contre le mur, il se mit à fouiller l’une d’elles, grommelant quelques jurons alors qu’il peinait à trouver ce qu’il cherchait et faisant tomber sur le sol un tas de vieux dessin qui s’éparpilla sur le sol, rendant la pièce encore plus bordélique qu’elle ne l’était déjà. Mais ce détail, s’il n’échappa pas aux yeux du créateur d’armes, ne l’ennuya pas le moins du monde. Il continua de chercher et, au bout d’un moment, finit par trouver quelques pièces de monnaie qui, visiblement, se trouvaient là depuis longtemps. L’homme les prit entre ses doigts et poussa un petit cri de triomphe… puis, tout content, se dirigea vers la sortie de son bureau. Dès qu’il fut près de la porte, celle-ci s’ouvrit en coulissant et il s’engouffra dans la longue et large pièce qui était l’une des nombreuses salles de travail de l’immeuble.

Il n’y avait plus grand monde à cette heure-ci, uniquement quelques employés qui finissaient quelques travaux avant de rentrer chez eux… Les regardant à peine et ignorant parfaitement les coups d’œil méfiants que quelques-uns de ces types devaient lui jeter, Jack se dirigea tout au fond, là où se trouvaient les machines distributrices, comptant tranquillement son argent en marchant et se demandant distraitement ce qu’il allait bien pouvoir manger. Arrivé devant les machines, il se mit à étudier le contenu de chacune d’elles, lisant avec difficulté les descriptions des différents menus. Car si Jack Dante était un génie lorsqu’il s’agissait de créer des armes et de faires les calculs nécessaires à leur constructions, il n’avait jamais été doué pour la lecture ou l’écriture. Même lorsqu’il prenait ses notes, il utilisait un code qu’il avait créé lui-même et qui n’incluait que ce dont il avait besoin plutôt que d’utiliser un alphabet standard qui lui aurait fait perdre bien trop de temps. Ainsi, alors qu’il s’efforçait de lire, il murmurait faiblement pour lui-même, fronçant les sourcils lorsqu’il butait sur un mot, ne prêtant même plus attention à ce qui se passait autour de lui. Après tout, il avait besoin de toute sa concentration à cet instant…
_________________
Order into Chaos... Way of the world.
- Jack Dante
Back to top
Publicité






PostPosted: Thu 8 Nov - 20:23 (2007)    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Display posts from previous:    Previous topic : Next topic  
Post new topic   Reply to topic    Entre-Nous Forum Index -> Bric-à-Brac -> RP Délire All times are GMT - 5 Hours
Page 1 of 1

 
Jump to:  

Index | Administration Panel | Free forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Conditions générales d'utilisation